Pokemon Go Interdit par l'armee

On apprend du Canard Enchaîné que le ministère de la défense Français est très inquiet de l’usage de l’application Pokémon Go.

Dans un document signé par le contre-amiral Frédéric Renaudeau, patron de la Direction de la protection des installations, moyens et activités de la Défense (DPID) on peut lire: que des zones sensibles « abriteraient ces objets et créatures virtuelles. Les risques d’intrusion ou d’attroupement à proximité immédiate sont réels » et que « Toute présence de créatures et d’objets virtuels à l’intérieur des enceintes devra être signalée » en expliquant que « sous couvert du jeu, il ne peut être exclu que des individus mal intentionnés cherchent à s’introduire subrepticement ou à recueillir des informations sur nos installations », que « les données de géolocalisation des joueurs, non protégées, pourraient donner lieu à exploitation » et que « ce jeu peut générer des phénomènes addictifs préjudiciables à la sécurité individuelle et collective du personnel de la défense. ».

L’armée redoute ainsi que ses soldats utilisent l’application pour smartphone sur un site sensible.

En fin de document, notre amiral interdit l’utilisation de l’application Pokémon Go à l’intérieur et à proximité des installations militaires.

Ce climat de suspicion est d’autant plus exacerbé par le fait que le fondateur de Niantic, l’éditeur de Pokémon Go, est John Hanke qui a également cofondé Keyhole qui était en partie financée par In-Q-Tel, un fonds d’investissement géré par la CIA.

Mais ce que j’ai du mal à comprendre, c’est comment « Toute présence de créatures … devra être signalée » alors qu’on interdit l’usage de l’application sur les lieux ?!