Eugène Bareste

Eugène Bareste, littérateur né à Paris le 5 août 1814, mort dans la même ville le 3 juin 1861. Il débuta par une Biographie des hommes du peuple (1834), plusieurs fois réimprimée, et après avoir rédigé un journal ministériel dans l’Aube (1836), s’occupa de critique d’art dans l’Artiste, le Journal général de France et surtout la Revue du XIXe siècle. En 1840 il publia un premier travail sur Nostradamus, et l’Almanach prophétique dont il cessa de s’occuper en 1848.

Ce fut également en 1841 que parut sous son nom une traduction d’Homère, dont la paternité lui a été vivement contestée, mais que font aujourd’hui rechercher les illustrations de Titeux, de Lemud et de Th. Devilly. Le soir même du 24 février 1848, il fonda la République, journal quotidien, supprimé après le coup d’État du 2 décembre. À dater de cette époque, il s’occupa d’affaires industrielles.

Iliade

Iliade

17,92 €

Iliade. Le texte intégral avec notes et commentaires de son traducteur Eugène Bareste.

L’Iliade (en grec ancien Ἰλιάς) est une épopée de la Grèce antique attribuée à l’aède Homère. Ce nom provient de la périphrase « le poème d’Ilion », Ilion étant l’autre nom de la ville de Troie.
L’Iliade est composé de 15 337 hexamètres dactyliques et divisée en vingt-quatre chants. Le texte a probablement été composé entre -850 et -750, soit quatre siècles après la période à laquelle les historiens font correspondre la guerre mythique qu’il relate.

Pâris a enlevé la belle Hélène. Son mari Ménélas et tous les Grecs rassemblés crient vengeance et font le siège de Troie depuis neuf ans.
Chaque camp étant soutenu par diverses divinités comme Athéna, Poséidon ou Apollon, le sort des armes hésite dans de multiples combats collectifs ou individuels où s’illustrent des figures comme Ajax, Hector, Patrocle ou Achille.
Homère raconte l’Iliade en vingt-quatre chants, tous plus beaux les uns que les autres, tous centrés sur la colère d’Achille. Le roi Agamemnon, lui a enlevé sa compagne, l’esclave Briséis. En pleine bataille, Achille se retire sous sa tente, affaiblissant les rangs des Achéens. Il n’en sortira qu’à la mort de son ami Patrocle, pour combattre Hector.

 

Plus d'info →

Newsletter

Newsletter Amaniweb

 

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informé des derniers articles. Nous n'envoyons pas plus d'un courriel par semaine et ne partageons vos coordonnées avec personne